Vendredi 23 août 2013 5 23 /08 /Août /2013 09:48

8 ans de Slam, 7 ans de Tribu : une saison riche en couleur poétique… et deux nouveaux rendez vous réguliers.

        

> La soirée officielle de rentrée et le nouveau rendez vous des médiathèques !

 

SAMEDI 5 OCTOBRE // 16h à 17h30 // Médiathèque Jean Falala // La rentrée du Slam !

Puis le 1er samedi de chaque mois.

 

La Bibliothèque municipale de Reims et Slam Tribu  présentent :

flyer_a6_recto.jpg

POETRY SLAM REIMS : le 1er samedi de chaque mois (Le 2 novembre ; Le 7 décembre spécial REIMS SLAM D'EUROPE dans le cadre de Reims Scènes d'Europe ; Le 11 janvier ; Le 1er février ; Le 8 mars ; Le 5 avril ; Le 3 mai ; Le 7 juin)

 

12 poètes ; 3 minutes ; Le public qui décide...

 


 

Remise du livret Slam Poésie des bibliothèques de Reims

COuv-slam.jpg


 

 

 

 

+ Guest Les Champions de France de Slam scolaire 2013


Venez assister ou participer à la performance de 4 équipes de 3 slameurs qui vont s'affronter lors d'un combat oratoire amical et spectaculaire.

 

Les règles sont simples : - Maximum 3 minutes  - Pas de costumes ni accessoires  - A cappella

 

 > La petite Fabrique de vers à soi

 

Continuer à faire perdurer l’amour des mots et de l’écriture une fois par mois à Reims

Pour tisser le fil de vos mots. Créer votre mode de prêt à slamer. Dentelle ou jean's. C'est tout vous ! Le 3eme jeudi de chaque mois à la bibliothèque Carnegie de 18h30 à 20h30 (démarrage 3e jeudi d'octobre).Gratuit

 

Jeudi 17 octobre ; Jeudi 21 novembre ; Jeudi 19 décembre ; Jeudi 16 janvier ; Jeudi 20 février ; Jeudi 20 mars ; Jeudi 17 avril ; Jeudi 14 mai : Le slam n’a pas fini de résonner et d’étonner !

A5-Photoshop-copie.jpg

 

Les scènes ouvertes 

 

La toute petite Scène ouverte ! La 1ère le  VENDREDI 13 SEPTEMBRE

 

Le lieu c'est : Le Travel B-Art, 131 rue du barbâtre, 51100 Reims

La date : un vendredi du mois, ce peut être n'importe lequel, au gré du temps, des envies ou du vin !

 

Ouvrez grand vos oreilles, ouvrez grand votre bouche, faites nous partager vos talents : la scène est à vous.

Nous vous proposons un espace d'expression libre à tous les genres artistiques.

Vous vous prenez pour un poète, un jongleur, un musicien, un scientifique, un calligraphe... vous avez 3 minutes pour convaincre le public et obtenir votre verre offert.

 

 19h/20h : 1ere partie en lange étrangère,

Vous voulez donner corps à un héros atypique de roman, piquer une crise d'émotions fortes avec un poème de votre choix, chavirer avec un article de journal original ? C'est le moment d'expérimenter, on vous laisse les clefs du labo ! Faites chauffer les tubes à essais l'accélérateur de particules !

 

20h15 à 20h45 : 2e partie les invités,

 

21h/23h : 3e partie Scène ouverte,

La couleur de la performance donnera la couleur du verre de vin offert.

 

Un chapeau sera là pour les invités... Bienvenue !

 

NOS PARTENAIRES

 

La Drac Champagne Ardenne, La Ville de Reims, les bibliothèques de Reims, Le Conseil général de la Marne, l’ORCCA, la Région Champagne Ardenne, ARTE Actions culturelles, CIS, People Movin Reims…

 

A VENIR

 

La saison Slam Tribu se prépare dans toute la Champagne Ardenne, à Reims, Charleville, Paris, Bordeaux, Epinal, Bourges, Bruxelles (Belgique), Trêves (Allemagne), Majorque (Espagne) , Erevan (Arménie).

Les événements et festivals : Reims Slam D’Europe 2013 (dans les bibliothèques de Reims, à l’Opéra de Reims etc.), Slam Voyageur 2014 etc... 

 

Un édito signé Mme Hazan, maire de Reims

 

Edito du livret Slam Poésie 8

 

La ville de Reims est riche de talents. On la connaissait de par le monde pour le savoir-faire de ses architectes, au temps des cathédrales comme lors de la reconstruction Art Déco durant l’Entre-deux-guerres ; elle est également internationalement renommée pour la saveur de sa gastronomie « pétillante », mais grâce au slam elle a désormais une corde supplémentaire à son arc.

Depuis de nombreuses années, le slam tient une place importante dans la vie culturelle rémoise et constitue une source de rayonnement au-delà de ses frontières. Depuis 2010, le slam est présent au sein du Festival Reims Scènes d’Europe et attire en décembre de grands slameurs venus d’Europe pour se produire et s’affronter à titre amical. Ce sera le cas cette année encore, avec pas moins de 9 nationalités représentées.

Soulignons que la bibliothèque municipale de Reims fait partie des premiers soutiens du slam à Reims. Elle accueille chaque année de grands rendez-vous du slam, avec la venue d’illlustres invités comme l’Américain Marc Smith, « inventeur » du slam et qui, à l’occasion des 10 ans des médiathèques Falala et Croix-Rouge en mai dernier, a animé un atelier brunch suivi d’un rendu public stupéfiant !

Mais le slam n’est pas réservé aux « poètes confirmés », c’est un art ouvert à tous, largement accessible. Pour qu’il le soit plus encore, l’association rémoise Slam Tribu multiplie les rendez-vous et innove encore en 2013, avec les Poetry Slam le 1er samedi de chaque mois à la médiathèque Falala.

Le premier de ces nouveaux rendez-vous aura lieu le samedi 5 octobre au 1er étage de la médiathèque Falala et sera l’occasion de présenter le présent livret. Ce dernier est le fruit des ateliers qui se sont déroulés d’octobre 2012 à juin 2013 à la bibliothèque Carnegie. Animés bénévolement par le collectif Slam Tribu, ces ateliers pour adultes permettent une découverte du slam et de la poésie, mais aussi une montée en confiance dans le processus d’écriture, grâce à un joyeux tutorat.

Mais le slam à Reims c’est aussi des textes écrits par les plus jeunes au sein de leur école, qui pour certains ont même participé aux championnats de France de slam scolaire. Car il est vrai que le talent n’attend pas le nombre des années et que cette forme de poésie, tonique, spontanée et décomplexée, est plebiscitée par les ados.

Je suis heureuse de vous inviter à découvrir le 8e opus des ateliers de Slam menés à la bibliothèque de Reims, qui témoigne indéniablement de la diversité des plumes rémoises, de l’appétence de nos concitoyens pour la libre expression, de la maturation des talents et de l’absolue nécessité de continuer à proposer dans la cité des occasions d’entendre, de lire, d’écrire et de dire de la poésie.

 

Adeline Hazan, Maire de Reims

 

 

Slam Tribu

 

En l'an paisible 2005, après les attentats de Londres, l'ouragan Katrina, le séisme au Cachemire, les émeutes dans les banlieues, Reims vit, outre l'arrivée de la TNT, l'émergence du mouvement slam avec l'association Slam Tribu.

 Joute orale poétique, véritable espace de liberté d'expression, la scène slam rassemble depuis lors la crème sportive d'une poésie nouvelle. Les feuilles et les stylos ont remplacé les haltères, les micros ont remplacé les protège-dents et les protèges-tibias... Bref.

 Sous forme de tournoi, de scène ouverte, de déambulation poétique ou de festivals, l'association Slam Tribu a rassemblé des athlètes de la rime de l'échelle locale à internationale.

 Fort d'un savoir-faire reconnu en matière de construction de projets pédagogiques, le collectif est parti partager son muscle poétique hors des frontières. Par delà la Porte Mars, par delà la région, par delà la France, par delà l'Europe... L'espace restant encore un potentiel de développement sérieusement envisagé.

De l'école aux centres de formation, des médiathèques aux entreprises, Slam Tribu est à l'origine d’attentats poétiques, d'ouragans de liberté d'expression, de séismes dans les espaces de création en mettant l'individu au centre de son programme d'entraînement poétique de communication. Une explosion dans le développement personnel.

"Débarqué il y a une dizaine d’années, le slam est devenu un art populaire, un art oral, un art de représentation, qui puise sa force dans la déclamation. C’est tout sauf une mode passagère. Slam Tribu en est le meilleur témoignage. Ce collectif, né à Reims en 2005, a su se hisser aux premières loges au niveau tant national qu’européen." Le Nouvel Observateur

 "Les gens me demandent toujours pourquoi je pense que les slams Européens sont plus proches des racines qui ont alimentées la popularité de la performance poétique à travers le monde. Si vous regardez ce que le Slam Tribu de Reims fait, vous allez comprendre. Ils repoussent sans cesse les frontières du slam , créant constamment de nouvelles façons de s'engager plus pour le public avec la passion de la poésie. Quand je leur ai rendu visite en 2009 je me suis senti comme si j'étais de retour au Get Me High Jazz Club de Chicago à la fin des années 80 lorsque cet émerveillement insensé autour de la verve du verbe a commencé. " Marc SMITH (Fondateur du Slam de Poésie)

 

« Le slam est né aux Etats-Unis dans les années 80, un précurseur Marc Kelly Smith a un jour récité un poème dans un café, et son audace a fait des émules. Le mouvement s’est propagé et, au début des années 90, est arrivé en Europe. »

 

 Notre site officiel : www.slamtribu.com 

 

 


Lundi 15 juillet 2013 1 15 /07 /Juil /2013 16:16

Vidéo : La Production Rémoise


Grand Slam Intercollège de la Marne par le Conseil Général de la Marne et Slam Tribu

23 mai 2013, Théâtre du Chemin Vert, Reims


INVITÉ EXCEPTIONNEL : Marc Smith (US), fondateur du slam

200 collégiens
72 h d’ateliers slam animés par Slam Tribu d’octobre à mai
30 jeunes poètes sélectionnés pour partager leurs créations
 
Aux confins parfois sombres de l’esprit des adolescents, une flamme jaillit ! Dans six collèges du département de la Marne, six classes de la 6ème à la 3ème vont se retrouver autour d’un grand tournoi de poésie moderne.

Jeudi 13 juin 2013 4 13 /06 /Juin /2013 18:23

 

Articles-blog 0526

Deux établissements scolaires de la région Champagne Ardenne aux premières places du slam français !


Le Collège Georges Charpak de Bazancourt remporte le 8e Grand Slam National Interscolaire* (Championnat de France de Slam) à Paris le 4 juin 2013  et devient l’équipe championne de France de Slam.

Le lycée professionnel Diderot de Romilly sur Seine est vice champion de France de Slam !

Après un tournoi de 4h de slam et 12 établissements venus de toutes la France !

Sept séances de deux heures animées par deux intervenants de Slam Tribu ont ainsi pris place dans les collèges et lycées de la région avec le développement de trois axes : « La culture littéraire et la lecture », « De la lecture à la mise en voix de textes » et « De la lecture à l’écriture ». A l’issue des ateliers, un tournoi a été organisé dans chaque classe pour désigner les 5 élèves qui ont représentés leur classe lors de ce grand Slam Interscolaire.

 


Forte de son expérience depuis 2005, Slam Tribu n'a de cesse de faire évoluer ses pratiques au service du travail sur la Langue Française. Véritable espace d'expression, de développement de compétences et de vision poétique, l'outil pédagogique slam donne une application et un sens différent aux apprentissages en plus d'un développement de l'individu. De l'école primaire à l'universitaire, les contenus spécifiques accompagnent et soutiennent les élèves dans leur rapport aux mots et à l'autre.


Association agréée par l'Education Nationale.


Quelques références : Grand Slam Intercollège de la Marne (6 à 12 collèges), Grand Slam Interlycée de Champagne Ardenne (6 lycées), CNFPT Nord Est, Greta, Irts, Compagnons du Devoir, Classes Relais de Picardie, Réseau Réussite Scolaire de Reims et d’Epernay, Lycée d’Alembert de Paris, CFAIM, Ecoles primaires de Reims et d’Epernay, Maison d’arrêt de Reims, Ecoles de la 2e Chance de Champagne Ardenne, Université de Champagne Ardenne et de Bourgogne …

 


* « Pour la huitième année, le Slam de Poésie Interscolaire remet les gants, les 3 et 4 juin 2013, cette année encore, plus légitime que jamais. En effet, écoliers, collégiens, lycéens, mettent, de printemps en printemps et de quatrains en quatrains, un coup de fouet, un coup de jeune à la scène poétique française. Le slam de poésie intéresse la jeunesse qui s’implique, et c’est fabuleux, dans la création, le partage et l’écoute d’une parole intime et originale.

Certes tout le monde ne peut pas être Victor Hugo, Raymond Queneau ou Louise Labé, mais parmi tous les jeunes rencontrés et entendus lors du Slam Interscolaire, ces dix dernières années, l’intérêt a grandi, l’imagination a germé, le talent a poussé ; chaque enfant a « cultivé son petit jardin poétique » créant bien souvent chez les spectateurs un émerveillement, un enchantement, une émotion surprenante. Lors de cet événement c’est toute la jeunesse et le timbre de sa voix qui imprimera le champ de la poésie française. Venez les entendre, ils ont en eux de la matière en fusion et voguent la plume ou le bic au vent ! Et c’est beau à regarder !

Nous les adultes avons souvent été décontenancés et chamboulés et peut être secrètement jaloux, par les trouvailles poétiques et la fraicheur de ces jeunes poètes. Le Grand Slam Interscolaire verra cette année se rencontrer des jeunes de toute la France. » 


Dans la presse :


Union : http://www.lunion.presse.fr/article/marne/bazancourt-slam-les-collegiens-champions-de-france

Hebdo du Vendredi :http://www.lhebdoduvendredi.com/article/12425/


Mardi 28 mai 2013 2 28 /05 /Mai /2013 16:49

Le slam en totale immersion


slamimmersion.jpg


REIMS (Marne). Invité par Slam Tribu, Marc Kelly Smith - l'Américain fondateur mondial du slam - a participé à toutes les manifestations organisées pour une semaine de poésie exceptionnelle.

 

Quelles sont les circonstances qui vous ont conduit à cette forme de poésie orale ?
MARC KELLY SMITH : « Vers l'âge de 30 ans, j'allais écouter des lectures de poésies, très ennuyeuses, classiques ou modernes. Je voyais la poésie comme une forme d'art : je me suis mis à performer, j'ai voulu rajouter des « rituels » au sein de cette performance. Les gens qui venaient me voir étaient excentriques : des personnes qui se démarquaient, voulaient entendre autre chose, venaient là pour être surprises… Tout a commencé au « Get me High Jazz Club », en 1984, le lundi. Mais la première véritable scène de slam a démarré au « Green Mill » : nous avons organisé des compétitions, chaque dimanche soir, de « Poetry slam »… et ça continue toujours. »


« Le corps humain est un instument »

Quel est le rapport entre slam et théâtre ?
« Un performeur est capable d'utiliser toutes sortes de techniques, empruntées à l'art, -danse, mime, chant- mais aussi la dialectique, la rhétorique. La capacité de persuader, la manière de construire un texte. Tout le corps humain est un instrument au service de la performance. Le cœur, l'esprit, la sincérité, font aussi partie de cet instrument. »


Qu'est-ce qui fait, selon vous, qu'un texte de slam est beau ?
« Toutes les formes d'écriture poétique, prose, vers, sonnet, haïku, à partir du moment où elles sont performées, sont du slam. Le but, pour le poète, étant de conjuguer ces formes dans la meilleure écriture et la meilleure interprétation possibles. La vérité ne vient pas d'une seule voix, elle vient de toutes ces voix différentes qui s'expriment. Toutes les langues ont leur musique. »


Votre impression sur ces deux premières journées rémoises ?
« Mardi, la soirée « Improésie », avec « Le Mitch » m'a montré qu'à Reims, on avait cette inventivité pour trouver une formule qui réunit slam et théâtre d'improvisation. Mercredi matin, je suis allé voir des lycéens de Chagall. J'ai été touché qu'ils aient écrit des textes en anglais pour l'occasion. Mercredi après-midi, j'ai rencontré des étudiants de Sciences Po. Ces jeunes gens sont investis d'un certain idéalisme. J'espère que le slam les aidera à partager leurs idées. Beaucoup d'institutionnels réduisent le slam à son côté « fun », « terrain de jeu »… Sans y voir que c'est aussi une manière de changer le monde, en se changeant d'abord « inside », intérieurement… »

 

 

 

Une sacrée performance

 

sacréeperf


Des primaires aux étudiants de Sciences Po, le slam a investi la ville. Au théâtre du Chemin vert, 30 jeunes poètes ont fait vibrer une salle en délire…

La semaine du slam a démarré au Chemin-Vert, par une nouvelle forme inédite de performance : un mélange d'impro avec « Le Mitch » et de slam avec les membres de « Slam Tribu ». « Ce qui est intéressant, comme le dit Marc Kelly Smith, c'est de « repousser les limites, de casser les règles du slam », commente Sébastien Gavignet, l'un des organisateurs de ce festival. Mercredi, le « père du slam » est allé rencontrer des lycéens et des étudiants de Sciences Po. Jeudi, au théâtre du Chemin-Vert, un charivari indescriptible : dans une salle chauffée à blanc, 200 collégiens hurlent et brandissent des pancartes ! Le jeune Mathis Szulezewski (qui se classera 4e) du collège Pierre-de-Coubertin, fait se tordre de rire la salle avec un texte sur les pigeons !


Un outil pédagogique

« L'idée est de faire écrire les élèves et de les faire travailler sur l'oral. C'est un bon moyen de les ramener vers l'enseignement traditionnel, en leur laissant une liberté d'écriture, sans avoir cette épée de Damoclès de l'orthographe », explique Grégory Pausas, professeur de français au collège Trois-Fontaines. Six collèges (Joliot-Curie, François-Legros et Trois-Fontaines pour Reims, Yvette Lundy d'Ay, Pierre-de-Coubertin de Cormontreuil et Georges-Charpak de Bazancourt) sont venus disputer le challenge. C'est le collège de Bazancourt qui a remporté l'épreuve par équipe, la jeune Emma (Pierre-de-Coubertin) étant la gagnante en individuelle. Samedi enfin, un « brunch poétique » réunissait de façon informelle des lecteurs de la médiathèque Jean-Falala, quelques visiteurs et slameurs autour de Marck Smith, qui donnait ses conseils, avec toute la passion fougueuse qui le caractérise : « Quand nous nous penchons sur une feuille de papier, nous pouvons être des personnes différentes ». Le slam, ça transforme la vie !

 

 

 

 

Marc Smith slam sur la ville de Reims

marcsmithreims

C'est une semaine tout en poésie avec la venue du fondateur du mouvement slam à Reims. Marc Kelly Smith a fait le voyage depuis Chicago pour animer des ateliers de slam jusqu'au 25 mai. Un programme intense offert par l'association Slam Tribu. Rencontre.
L'Hebdo du Vendredi : Quelle serait votre définition du slam ?
Marc Kelly Smith : Je donnerai trois définitions. La première, c'est le remariage entre la performance scénique et l'art d'écrire de la poésie. La seconde, c'est de pouvoir rendre la poésie divertissante et spectaculaire, plutôt que quelque chose d'académique et de figé. La troisième, c'est une mise en forme poétique sur scène. Et c'est la façon dont le slam a progressé. Au début, il n'y avait pas de compétition, personne ne parlait de spectacle. Les individus apprenaient à jouer à Chicago. Ensuite, nous avons compris que le « show » en lui même était une forme d'art à part entière.

Vous dîtes : «  Si je peux stopper une boule de bowling avec un vers, alors je suis un slameur », qu'entendez-vous par là ?
: Les gens allaient sur scène et commençaient simplement à lire, mais moi j'ai voulu faire en sorte qu'on les « écoute ». Au début, nous étions des artistes de rues. Personne ne faisait attention à nous, il fallait attirer l'attention des gens. C'est probablement de là que m'est venue cette phrase.

Le slam a-t-il des vertus magiques ?
Je pense qu'à l'origine, chacun de nous s'est instauré ses propres principes du slam. Une fois qu'ils ont été acceptés par un groupe d'individus, ce développement collectif a fait la magie du mouvement. Lorsque mille personnes prient ensemble, cela crée une atmosphère très particulière, « quelque chose se passe ». Mais si on transforme l'art en un produit ou un business, cette notion est perdue et je ne veux pas que le slam devienne une entreprise commerciale. On le fait avec son coeur.

Comment vous est venue l'idée du slam ?
J'adorais la poésie mais c'était tellement ennuyeux. J'ai voulu la rendre passionnante et on m'a beaucoup critiqué pour cela. Je n'ai rien inventé, c'était comme ça à l'origine. J'ai simplement rajouté quelques évolutions techniques au fur et à mesure.

Quelle était votre personnalité adolescent ?
Timide, apeuré, tout le monde était meilleur que moi . Pas très bon élève. Toujours envie d'être sur scène mais trop peu confiant pour le faire. Romantique et sensible, mais en secret, car de là où je viens c'était presque dangereux d'être sensible.

Que pensez vous de l'évolution du slam en Europe ?
C'est merveilleux, ça va encore plus loin qu'aux Etats-Unis. Il y a eu un pic dans les années 90, cependant ils sont restés coincés et n'ont pas essayé de nouvelles choses. En réalité, ils sont restés dans la compétition et ses règles. Tout d'abord le style des slameurs, en Europe, est très individuel et se différencie de ville en ville. Ils ont vraiment réussi à mettre en scène le slam. Pour moi c'est l'expression artistique la plus importante dans cette discipline. Aux Etats-Unis, personne n'essaye de faire de nouvelles choses en dehors de Chicago. Il y a de plus en plus d'audience en Europe, bien plus qu'aux Etats-Unis. En Espagne, il y a Barcelone et en Allemagne, Hambourg qui en sont les meilleurs exemples. 6 000 personnes à Hambourg, cela n'arrive plus aux Etats-Unis et le niveau à Barcelone est très très élevé.

Pourquoi avoir choisi d'instaurer des compétitions ?
Cela n'a jamais été une compétition sérieuse. Au début, le gagnant repartait avec des cupcakes ou 10 $. Mais grâce à la compétition, les candidats avaient envie de devenir meilleurs, et donc de s'entrainer davantage. La compétition était plus une technique théâtrale pour focaliser l'attention du public sur la scène. C'est plus un jeu qu'une compétition.

Un conseil à donner pour être un bon slameur ?
Lire, écrire, monter sur scène ! Ne jamais arrêter d'apprendre. Même les meilleurs artistes que j'ai croisé continuent à apprendre quel que soit leur niveau.
Propos recueillis par Nawel Megraoui
Marc Kelly Smith co-animera un atelier slam sur le parvis de la médiathèque, ce samedi 25 mai de 11h à 13h30 pour un brunch poétique (gratuit). Autre séance de 14h à 18h. Rens. : Slamtribu51@gmail.com / www.slamtribu.fr / marckellysmith.com
Liens :
www.slamtribu.fr
marckellysmith.com

Mercredi 24 avril 2013 3 24 /04 /Avr /2013 17:41

 

Slam Tribu présente

 

Une semaine toute en poésie avec Marc Kelly Smith (fondateur du mouvement Slam / Chicago (USA)),  Eupedien (Champion de France de Slam 2012 et représentant de la France à la coupe du monde de slam de poésie 2013) et Olivier Vanderaa (Bruxelles) !

 

Marc Kelly Smith, le père fondateur du mouvement slam, nous fera l'honneur de sa présence pour une  semaine exceptionnelle, riche en événements. Il viendra spécialement de la ville de Chicago qui a vu naître ce mouvement de poésie populaire qui s'est propagé depuis 1986 partout dans le monde. So what ?

 

Un programme copieux et varié de Barcelone à Épinal en passant par Reims

 

Samedi 18 mai  - CCCB – Centre de Cultura Contemporania de Barcelona - Barcelone

Marc Kelly Smith invité avec l'association Slam Tribu sur la scène du Poetry Slam Barcelona (Espagne). Un prélude du festival Reims Slam d'Europe 2013 ! 

 

Mardi 21 mai - Théâtre du chemin vert, place du 11 novembre – Reims

         - 18h30, Pot d'accueil et rencontre avec Marc Kelly Smith. Entrée libre

         - 19h30, Improésie (Slam + Impro) : LE MITCH rencontre SLAM TRIBU. La rencontre sous forme de défis amicaux plus ou moins fous du slam et du théâtre d'improvisation avec la participation exceptionnelle de Marc Kelly Smith (fondateur du slam). Un texte dit = une impro offerte. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 

 Mercredi 22 mai  - Lycée Chagall – Reims

Marc Kelly Smith (fondateur du slam) co-animera avec Slam Tribu des ateliers toute la matinée avec 4 classes du lycée.

 

Jeudi 23 mai  - Théâtre du Chemin Vert , place du 11 novembre – Reims

        - de 9h30 à 16h   Grand Slam Intercollège de la Marne avec  le Conseil général de la Marne et Slam Tribu. 200 collégiens, 6 collèges de la Marne, 72 h d'ateliers slam animés par Slam Tribu d'octobre à mai, 30 jeunes poètes sélectionnés pour partager leurs créations. Avec le parrainage de Marc Kelly Smith ! Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 

                      - Villa Douce, Présidence  de l'Université Reims Champagne-Ardenne, 9 Bd de la paix – Reims, 19h, Vernissage de l'exposition "Chemins de Poésie" de la photographe Feng Hatat en présence de Marc Kelly Smith. La soirée se poursuivra par une scène ouverte exceptionnelle slam et spoken-word co-animée par Marc Smith. Entrée libre dans la limite des places disponibles

Samedi 25 mai – Parvis de la médiathèque Jean Falala –  10e anniversiare de la médiathèque – Reims

          - 11h à 13h30, brunch poétique avec un atelier slam co-animé par Marc Kelly Smith (chacun ramène son panier repas pour partager ses vers et/ou sa prose).

          - de 14h à 18h, le jardin littéraire et musical devant la médiathèque Jean Falala. Une terrasse ombragée, des transats, quelques palmiers, c'est  le cadre idéal pour lirer, écouter de la musique ou rêver tranquillement. Les acteurs de la Comédie, les musiciens du Conservatoire et les slameurs de Slam Tribu vous donneront l'aubade tout au long de cette après-midi.


A cette occasion, Marc Kelly Smith, le fondateur du mouvement slam, nous fera l'honneur de sa présence et de sa participation.

           - à partir de 15h, les hommes en bleu du collectif EutectiC offriront une tournée générale toute en humour et fraîcheur pour fêter leur vingtième anniversaire.

Venez profiter de la douceur de vivre rémoise à la terrasse éphémère de la médiathèque. 

  

Dimanche 26 mai, Épinal – Vosges -

Marc Kelly Smith est invité avec Slam Tribu au festival littéraire "Les Imaginales" .

Animation d'ateliers slam sur «  réchauffement climatique et imaginaire » pour le scot des Vosges centrales.

 

 

NOS PARTENAIRES

 

DRAC Champagne Ardenne/ Conseil régional de Champagne Ardenne / Conseil général de la Marne /Ville de Reims /Coeur d'Ardennes /La Comédie de Reims / Reims Scènes d'Europe/CIS de Champagne/ PeopleMovin /Arte live web /Radio Primitive /Le Stalingrad /Le Coq Rouge /La Ligue de L'enseignement - Fédération de la Marne

 

 

 

 

Contact : Slam Tribu : 06 63 85 50 67 / slamtribu51@gmail.com  // www.slamtribu.com

 

  en-vrac 0872

Contactez Slam Tribu

Mail : slamtribu51@gmail.com

Tél : 06 63 85 50 67

Web : http://slamtribu.com



Présentation

Recommander

Recherche

 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés